Actualités

Formations

le 22-01-2014



FORMATION : inscrivez-vous vite !

BW CONSEIL organise le 14 Mars UNE JOURNEE DE FORMATION pour vous aider à mieux concevoir, gérer et réussir vos campagnes d’animation au point de vente...

Objectifs de la formation :
- Savoir définir précisément les objectifs de vos campagnes d’animations et lancer vos opérations de manière souple et réactive ;
- Choisir les mécanismes promotionnels adaptés aux consommateurs et aux distributeurs ;
- Piloter, analyser et optimiser l’efficacité des campagnes.

Pour en savoir plus, pour vous inscrire : cliquez ici



Livres Blancs

le 22-01-2014



Téléchargez notre livre blanc sur l'externalisation

Faut-il externaliser sa force de vente terrain ? partiellement ou en totalité ? Quels sont les avantages et les freins liés à l'externalisation ? Quelles sont les clefs du succès ? ... Autant de réponses abordées dans ce livre blanc, complétées par 2 interviews de sociétés qui ont recours à des forces de ventes externes depuis plusieurs années (GIGASET et NAMCO BANDAI). cliquez ici



News

le 21-02-2013



L'Omni-Shopper 2013

Les consommateurs attendent des distributeurs une expérience d'achat plus personnalisée, plus interactive et plus attentive à leurs attentes. Très exigeants ils souhaitent avoir une influence réelle auprès des enseignes et ce à tous les niveaux (offre, produits, promo, livraison etc.).

Avec un accès à un large choix de canaux de vente et de modes de livraison, les consommateurs français affichent une plus grande appétence pour la distribution omni-canal que leurs homologues britanniques, allemands et américains. Symphony EYC (éditeur de solutions d'optimisation pour les métiers du CPG, de la grande distribution et de la logistique) annonce les principaux résultats d'une étude menée en décembre dernier par Vision Critical, auprès d'un échantillon de 1 012 individus représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Ce sondage a été réalisé en parallèle en Allemagne, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis.
(source e-marketing.fr) lire l'article complet



News

le 05-12-2012



76 % des décisions d'achats se prennent (encore) en magasin

Face à la surabondance de points de contact, où en est le shopper ? Comment se fabrique sa décision d'achat ? Le Popai publie une "étude sur l'impact et l'interaction des points de contact sur la décision d'achat". Elle révèle notamment que 76 % des décisions d'achat se prennent encore… en magasin !

L'étude POPAI-SNCD (1) de l'impact des points de contact sur la décision d'achat et leurs interactions de la maison au point de vente confirme la place stratégique des points de vente et le rôle d'internet dans la préparation de l'achat, le marketing direct contribuant à construire l'image de marque du produit.

Les résultats à retenir :
- Le point de vente est important pour tous les secteurs étudiés ;
- Le digital joue un rôle croissant avec l’implication et la complexité du choix ;
- Le point de vente reste au cœur du dispositif pour l’achat ;
- Les médias, le marketing direct et le bouche à oreille préparent la préférence.
- Internet permet au shopper de préparer son achat, d’appréhender l’offre et de repérer les critères clefs pour son usage… et concurrence de façon plus marquée le point de vente… qui doit accentuer sa capacité à rassurer l’acheteur par la désirabilité des produits, la qualité de ses vendeurs, l’attractivité de ses prix et la valorisation de son SAV. (source Action Commerciale) lire l'article complet



News

le 23-11-2012



Le merchandising, “un exercice d'équilibre entre force commerciale et marketing”

L'Institut français du merchandising (IFM) fête son quarantième anniversaire lors de ses journées annuelles, les 20 et 21 novembre prochains. L'occasion pour Philippe Fardel, son nouveau président, de revenir sur la singularité du merchandising. Une discipline entre force commerciale et marketing.

Philippe Fardel est le nouveau président de l'Institut Français du Merchandising (IFM). Il est également depuis quatre ans le directeur commercial de Nestlé Waters. Les Journées annuelles de l'IFM, qui s'ouvrent au CNIT le 20 et le 21 novembre prochains, sont les seules rencontres mêlant concrètement industriels et distributeurs en France. De grands noms s'y associent chaque année. Pour leur 40ème anniversaire on y entendra Michel Edouard Leclerc, Jean-Jacques Lebel (vice président de l'Oréal), Philippe Moati (co président de l'Obsoco) ou Philippe Manzoni président d'Intermarché. (...)
(source e-marketing.fr) lire l'article complet



News

le 21-11-2012



83% des achats se font toujours en magasin

Même si internet prend de plus en plus de place dans la stratégie des enseignes, plus de 8 achats sur dix (83%) continuent de se faire en magasin, alors que plus de la moitié des Français (55%) combinent recherches sur le web et visites en magasins, indique une étude Fullsix.
Si seuls 32% des consommateurs se contentent uniquement d'une visite en magasin pour prévoir et effectuer leurs achats non-alimentaires, les visites sur le site internet sont loin de suffire à assurer une vente pour les enseignes. En effet, après avoir consulté le site, seuls 48% des clients potentiels des enseignes finissent par acheter, dont seulement 5% sur le site lui-même. (source marketing-medias.fr). lire l'article complet



News

le 21-11-2012



Les consommateurs français n’achètent pas leur marque préférée

TNS Sofres a réalisé une étude auprès de 39 000 consommateurs dans 17 pays, qui révèle une distorsion entre ce que les consommateurs souhaitent acheter et ce qu’ils achètent réellement.

En situation d’achat, dans 42% des cas en moyenne les consommateurs n'achètent finalement pas leur marque préférée (41% en France). Cette tendance s'applique aussi bien aux dépenses courantes (lessive ou shampoing), qu'à des dépenses plus importantes telles que l'achat d'une voiture.

Le prix, la disponibilité des produits et le partage de la décision au sein du ménage constituent les principales barrières. Dans 15% des cas (14% en France), les consommateurs achètent une marque différente de celle qu'ils souhaiteraient parce qu'ils considèrent cette dernière comme au-dessus de leurs moyens. Dans 6,5% des cas (4% en France), les consommateurs achètent une marque différente parce qu'ils n'ont pas accès à la marque qu'ils souhaitent. Dans 4,3% des cas (2% en France), les consommateurs achètent une marque qui ne constitue pas leur premier choix parce qu'ils doivent tenir compte des besoins d'autres personnes et pas seulement de leurs propres préférences.
(source marketing-medias.fr). lire l'article complet



News

le 08-11-2012



Internet pourrait devenir le magasin des Français

Dans le classement du temps moyen hebdomadaire dédié aux courses pour les Français, Internet s’intercale en deuxième position entre les grandes surfaces et les magasins d’habillement, selon une étude menée par l’Ifop pour Wincor Nixdorf afin de mieux connaître les comportements d’achat, les perceptions et les attentes à l’égard des points de vente. (source : www.marketing-medias.fr)



News

le 19-10-2012



Les cartes de fidélité de la grande distribution séduisent, mais ne lient pas

Plus de 96% des clients de la grande distribution possèdent une carte de fidélité, indique une étude de Promise Consulting. Un chiffre qui varie selon les enseignes: les consommateurs fréquentant principalement Carrefour possèdent la carte de fidélité de leur magasin à plus de 98%, contre 97,7% pour E.Leclerc, 96,9% chez Auchan, 91,1% chez Casino et 89% pour Monoprix. Pour autant, détenir la carte de fidélité d'un magasin ne rend pas forcément les clients captifs, puisque 58,6% des sondés possèdent une ou plusieurs cartes d'autre(s) enseigne(s). Ainsi, 68,1% des clients Géant et 39% des clients Monoprix possèdent une carte de fidélité d'un concurrent. (source : STRATEGIES)



News

le 03-09-2012



Les Français plébiscitent la promo traditionnelle

Prospectus, e-mails, SMS, applications mobiles, réseaux sociaux… Une étude de l'Ifop et de Generix Group a recueilli le ressenti des Français sur les politiques de promotion et de fidélité des enseignes dans un monde devenu cross canal. On les y découvre dubitatifs sur les nouveaux médias.
(…) Les Français portent un regard très positif sur les offres promotionnelles en général et ne s'estiment pas saturés par les prospectus, coupons ou e-mails qu'ils reçoivent. Ils plébiscitent d'ailleurs la variété, la praticité et la personnalisation de ces canaux de promotion qui sont souvent à l’origine de leurs achats en magasin ou sur Internet » (…),Les offres promotionnelles reçues de façon traditionnelle sont celles qui déclenchent le plus d’achats en magasin. Les promotions reçues en magasin (64%), via les coupons (61%) et les prospectus (58%) sont celles qui poussent le plus les Français à aller acheter en magasin. De même, les offres reçues par e-mail (47%) ou par recommandation d’un ami (41%) incitent le plus à l’achat sur le Web. (source E Marketing.fr)



[ Page : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 ]

BW CONSEIL - 25, rue du Maréchal Foch - 78000 VERSAILLES - 09 82 61 79 44

© BW conseil 2012 - tous droits réservés - Mentions légales

Site conçu et réalisé par M.SLOOP, studio de création